2020-09-23

Mise à jour de la campagne : J’y vais sur-le-champ!

Visibilité de la campagne :

Les Québécois naviguent sur…

Emploiagricole.com      197 862 visiteurs

Agricarrieres.qc.ca        19 006 visiteurs

Agrijob.info                  20 575 visiteurs

Jumelages :

1 846 travailleurs assignés au moins une fois depuis le début de la saison.

903 producteurs agricoles se sont inscrits au programme afin d’embaucher de la main-d’œuvre locale.

Dans la semaine du 6 septembre : 1 147 travailleurs chez 484 employeurs.

Autres travailleurs agricoles
En plus de l’inscription des nouveaux travailleurs recrutés…

  • 1 205 travailleurs expérimentés
  • 7 065 travailleurs étrangers temporaires

Petit billet main-d’oeuvre :

2020-09-25

L’Union des producteurs agricoles (UPA) et le Comité sectoriel de main-d’œuvre de la production agricole, AGRIcarrières, lancent un nouvel appel aux chercheurs d’emplois. « Les Québécois ont bien répondu jusqu’à maintenant. La saison des récoltes n’est toutefois pas terminée, plus particulièrement dans le secteur des pommes, et le retour en classe signifie des besoins renouvelés qu’il importe de combler rapidement », a déclaré le président général de l’UPA, Marcel Groleau, soulignant que les étudiants représentent environ la moitié de la main-d’œuvre recrutée depuis le début de la campagne J’y vais sur-le-champhttps://www.laterre.ca/actualites/vie-rurale/les-quebecois-de-nouveau-sollicites-pour-les-recoltes-dautomne

2020-09-16

Dès l’annonce de la campagne « J’y vais sur-le-champ », plusieurs travailleurs ont manifesté leur intérêt afin de mettre la main à la pâte et aider nos agriculteurs pour la saison 2020 qui s’annonçait ardue. À un certain moment, le Centre d’emploi agricole s’est retrouvé débordé de candidatures qui venaient de différents milieux de travail dans la région. Par la suite, ce fut aux employeurs de nous contacter pour s’enquérir de la campagne et pour obtenir des listes de travailleurs disponibles dans leur région respective. On peut dire que la campagne a démarré sur les chapeaux de roues. Plusieurs listes ont été fournies à nos employeurs et nous avons effectué plusieurs suivis auprès de ceux-ci. Nous avons été étonnés lorsque plusieurs employeurs nous ont raconté que les travailleurs entraient en contact directement avec eux pour offrir leurs services ou encore se rendaient directement à la ferme pour les rencontrer. On peut dire que les travailleurs québécois ont été au rendez-vous dans la plupart des cas. Michaël Lacroix, conseiller en ressources humaines – Centre d’emploi agricole de la Chaudière-Appalaches.

 

2020-09-01

Malgré la pandémie, la main-d’œuvre locale était au rendez-vous!

Au mois de mai dernier, alors que la population québécoise était en isolement pour éviter la propagation du virus, Mme Lyne Roberge, copropriétaire de la Ferme Bernier Roberge inc. en Estrie, n’a pas hésité à faire appel au Centre d’emploi agricole pour la soutenir dans ses besoins de main-d’œuvre. Pour elle, la pression était grande puisque la saison des asperges se fait dans un laps de temps très serré et est très exigeante. Grâce aux magnifiques candidatures que nous avons reçu, Mme Roberge a pu recruter cinq personnes réellement intéressées à travailler chez elle. « Les gens qui ont donné leur nom voulaient être là, voulaient travailler dehors. J’ai eu une super équipe. On avait une vraiment belle atmosphère! » – https://www.laterre.ca/actualites/vie-rurale/un-precieux-coup-de-pouce-au-recrutement  Camille Néron, conseillère à la main-d’oeuvre agricole – Centre d’emploi agricole Estrie

 

2020-07-28
L’évolution rapide de la COVID-19 a chamboulé  la vie de beaucoup de personnes et plusieurs entreprises se sont retrouvées face à des situations précaires occasionnant de l’incertitude. Toutefois, la pandémie a montré à quel point les gens d’ici sont sensibles aux faits des entreprises agricoles et à la rareté de main-d’œuvre. Plusieurs personnes ont manifesté leur volonté d’aider les producteurs à traverser ces moments difficiles. Elle a permis à une partie de la population locale de redécouvrir l’agriculture et aux citadins, le monde rural.  « La solidarité de la population à venir travailler dans les fermes est tellement appréciée et nous espérons qu’ils auront le goût de cheminer dans le milieu le plus longtemps possible » en témoigne Mme Chantal Paradis de la Vallée de la Framboise ». – Ousmane Ndiaye, agent en ressources humaines – Centre d’emploi agricole Bas St-Laurent

 

2020-07-21
Les exploitations agricoles du Québec ont besoin de la main-d’œuvre locale plus que jamais! L’incertitude dans les pays d’Amérique latine amène beaucoup de modifications dans les prévisions de travaux agricoles. Nous sommes en continuelle adaptation, que ce soit nous les Centres d’emploi agricole (CEA), les producteurs ou les travailleurs. Il y a beaucoup de postes à combler et il y en aura davantage dans les prochaines semaines. Certaines productions auront « GRANDEMENT » besoin de l’aide des travailleurs d’ici pour assurer une récolte de qualité! Les CEA sont avec vous, prêts à traverser la situation de crise qui persiste ! – Stéphanie Vaugeois, Coordonnatrice au Centre d’emploi agricole et Préventionniste – Région de la Mauricie

 

2020-07-09
Muy caliente dans les champs du Québec depuis les dernières semaines! Les travailleurs y œuvrent avec tout leur cœur, que ce soit les travailleurs locaux expérimentés, les nouveaux issus de la campagne J’y vais sur-le-champ! (JVC) ainsi que les fidèles travailleurs étrangers temporaires. L’amalgame de toute cette main-d’œuvre résulte en une force humaine de travail unique qui peut faire des miracles! D’ailleurs, les jumelages JVC ne cessent de croître, plus de 800 au cours de la dernière semaine du mois de juin !

L’appui aux producteurs est toujours aussi fort, de la part des Centres d’emploi agricole (CEA). Que ce soit pour les informer des bonnes pratiques en contexte de Covid-19 et des consignes sanitaires à respecter pour la protection de tous, pour les aider à combler leurs besoins de main-d’œuvre, ou tout simplement pour répondre, au quotidien, à toutes leurs questions relatives aux Normes du travail. – Geneviève Lemonde, directrice générale d’AGRIcarrières

 

2020 – 06 – 20
La campagne J’y vais sur-le-champ! a été lancée juste à temps, pour les travaux de préparation des sols, de plantation et de semis. Les producteurs agricoles ont donc pu bénéficier d’une main-d’œuvre locale, complémentaire aux travailleurs étrangers temporaires en place, pour les appuyer dans ces tâches, au gré des saisons de nos belles régions du Québec (le printemps arrivant plus vite dans certaines régions que dans d’autres…!).

Déjà rendu à la mi-juin, les producteurs agricoles commencent à prévoir les bras qui leur seront nécessaires pour les premières récoltes ! La plupart auront à concilier les travailleurs déjà en poste, les travailleurs étrangers temporaires arrivés en sol québécois et, les nouveaux travailleurs recrutés, tous venus prêter main forte à l’agriculture d’ici ! – Geneviève Lemonde, directrice générale d’AGRIcarrières.

 

cea_postfb_travailleurs_v01   cea_postfb_travailleurs_automne_v05